Entretien avec Joe Filisko

C'est mon tout premier entretien réalisé dans une langue étrangère; je me sens très heureux et honoré de l'avoir effectué avec Joe Filisko (Pas supersticieux, mais c'est comme un bon présage).
J'ai découvert Joe Filisko il y a pret de 20ans, et Nicolas Fouquet (alias Froggy) qui l'avait rencontré au moins deux fois à la convention de SPAH m'avait dit encore plus de belles choses à son sujet et celà pendant des heures. Joe est réellement une personne que j'apprécie et respecte beaucoup, pour l'homme lui-même et tout ce qu'il représente pour l'univers de l'harmonica. Un super gars, vraiment très impliqué partout pour l'harmonica, son avancement, pour les autres, l'histoire de la musique etc... Mais tellement secret pour moi, peut être parceque je suis un peu timide moi-même. Joe est venu avec Eric Noden en 2007, pour faire un "workshop" innoubliable et pour jouer au premier des plus grands festivals d'harmonica français (Les Harmonicales près de Limoges). C'était le parrain de ce super événement. Ca fait que quand Joe a accepté cet entretien, je suis arrivé avec une bonne centaine de questions (20 ans de questions!!!)... Beaucoup, j'en conviens, mais pas tant au regard de son immense investissement! L'entretien allait être long et nous avons eu l'idée de diviser les questions pour couvrir différents principaux sujets pour lesquels je savais que Joe avait beaucoup à partager (d'autres entretiens viendront plus tard). Joe est une référence pour nombre d'entre nous, et son savoir étendu sur différents sujets intéresse l'immense majorité d'entre nous. Ce premier échange est le plus général, spécialement pour ceux qui ne connaissent pas Joe parce qu'ils découvrent l'instrument, et je suppose parce qu'ils viennent d'autre parties du monde. Si une question que vous attendiez n'est pas ici, elle pourrait bien venir plus tard (et mes prochaines  introductions seront plus courtes)...

Patrice Rayon > Tu  es né en Allemagne en 1967. Y as tu vécu longtemps? Suffisamment pour t'en souvenir?

Joe Filisko > J'ai le regret de dire que je n'y a vécu que quelques mois.

Patrice R. > Comment est né ton intérêt pour la musique ? As-tu eu des influences, peut être dans ta famille, tes amis ?
Joe F. > La musique m'a toujours fasciné.  J'ai vraiment été pris par elle quand j'étais au lycée et plus encore quand j'étais en école supérieure. Je n'ai pas grandi dans une famile musicale. J'y suis arrivé presque tout seul et j'ai reçu des conseils et des encouragements de la part de mes amis et de mon cousin Steve Bourque.

PR > Tu veux dire que ton cousin Steve était musicien ou peut-être a-t-il ressenti quelque chose en toi qui l'a incité à t'encourager?
JF >
Steve est un musicien . Il a fait un excellent travail en me montrant des choses que j'avais besoin de savoir sur la guitare et était une merveilleuse source d'encouragement en effet!

PR > Comment as-tu commencé la musique ? Quel instrument ? Peux-tu nous raconter l'histoire ?
JF > J'ai vraiment été fasciné par la guitare au lycée et l'ai étudié un peu à l'université. C'est alors que j'ai vraiment commencé à écouter de la musique "American Roots" et Blues et mon intérêt profond pour l'harmonica a commencé.

PR > En France, ce qu'on appelle "college" est avant l'école supérieure. Ainsi je comprends que chez toi l'étape juste après "high school" c'est le "college" n'est-ce pas?
JF >
Oui c'est ça.  "High school" ce sont les grades 9, 10, 11 and 12.  "College" est au delà de ça.

PR > Comment en es-tu arrivé à t'intéresser à l'harmonica ?
JF > L'harmonica m'a fasciné pour plusieurs raisons. J'ai vraiment aimé sa "portabilité" et j'ai été hypnotisé par le son. J'ai également été profondément émerveillé par le manque total de visuels. Apprendre la guitare était facile pour moi car je pouvais assez facilement reproduire ce que je voyais. Avec le jeu de l'harmonica, il n'y a pas grand chose à voir.

PR > Tes instruments: guitare, harmonica, voix ... d'autres ?
JF > Je joue aussi de la batterie et de la basse. J'adore le triangle cajun et le didgeridoo aussi.

PR > Wahou! Je n'ai jamais entendu parler du triangle Cajun! Tous ces instruments sont très rythmiques! T'intéressais tu au travail sur le rythme ou étais tu juste attiré et l'aspect rythmique un hasard?
JF > Jouer avec Eric m'a amené à avoir un amour beaucoup plus profond du rythme et du groove nécessaires au triangle en effet. J'adore aussi les instruments peu sophistiqués, ce qui est certainement aussi le cas.
Exemple de jeu de triangle Cajun

PR > La respiration circulaire est nécessaire avec le Didgeridoo. Utilises-tu cette technique parfois avec l'harmonica? Et si oui: de la même manière ou différemment ?
JF >
J'expérimente occasionnellement mais je n'ai pas encore trouvé d'utilisation pour l'utiliser en direct ou l'utiliser dans un enregistrement.  Jim Liban l'a utilisé efficacement pendant son spectacle. J'ai aussi soupçonné que El Watson aurait pu l'utiliser pour sa chanson "Narrow Gauge Blues".

PR > Quand tu parles à propos de musique cajun... La première personne qui me vient à l'esprit est Jerry Devillier qui est un de tes bons amis, et quelqu'un que j'apprécie beaucoup moi aussi. Connais tu Jerry depuis longtemps et est-ce lui qui t'a fait connaitre le triangle cajun? Peut-être même la musique cajun?
JF > J'ai connu Jerry il y a environ 10 à 15 ans. Je l'ai rencontré pour la première fois à un festival à Birmingham en Alabama et je me suis chargé de le faire venir depuis lors à la convention de la SPAH pour partager son jeu et sa musique. Il a semblé être impressionné par le fait que je savais et pouvais jouer une partie du répertoire traditionnel cajun. Devenir ami avec lui n'a fait qu'augmenter ma passion pour la musique cajun et la jouer à l'harmonica. Appréhender l'harmonica comme si c'était un accordéon est un style de jeu qui a changé la façon dont je pense et joue de la musique "Folk". Jerry m'a en effet exposé au monde du triangle cajun.

PR > As-tu appris seul ou avec des profs ? Pour quel instrument ?
JF > J'ai eu un prof de guitare pendant mes études supérieures, Jeff Jaskowiak.  Bien qu'il puisse être vrai que je n'avais pas de professeur pour l'harmonica, j'ai appris d'innombrables choses des maîtres vivants et décédés. J'ai transcrit des centaines d'enregistrements d'harmonica. J'ai également beaucoup appris des nombreux joueurs professionnels qui ont utilisé mes services de personnalisation et de mise à niveau de l'harmonica. J'ai eu de nombreux maîtres aussi, qui sont venus parler à mes cours hebdomadaires à la "Old Town School of Folk Music" de Chicago. A ce propos, tu peux des choses sur www.YouMissedMonday.com.

PR > As-tu participé à des événements d'harmonica comme des ateliers, masterclass ou autre avant de devenir professionnel?
JF > Je suis allé à mon premier festival SPAH harmonica en 1990 et j'ai commencé à enseigner à la "Old Town School of Folk Music" de Chicago en 1992. Je ne suis pas sure de l'année où j'ai commencé à jouer professionnellement. Ca a été progressif. J'ai commencé à jouer avec Eric Noden en 2003.

PR > Avais-tu un autre travail avant ? En fait j'ai lu que tu étais "machinist", mais je ne suis pas sure de comprendre. Je connais les machinistes pour le cinéma ?!...
JF > J'ai un diplôme d'études supérieures en "métallerie-outil". Cela m'a donné un avantage lorsque j'ai décidé de commencer à travailler sur la réparation, la mise à niveau, la modification et la personnalisation des harmonicas.

PR > Joues-tu seulement du diatonique ou d'autres familles d'harmonicas ?
JF > Un peu de chromatique mais mon coeur est avec les Marine Band diatonique 10 trous à coup sûr.

PR > Tu joues en "cul-de-poule" ou en "tongue blocking" ?
JF > Je peux très bien faire les deux mais mon jeu par défaut est le "tongue blocking". Je suis venu à me considérer comme un joueur de «son et de ton» et le "tongue blocking" est le mieux adapté à cette approche. Le "cul-de-poule" est mieux adapté pour les styles de jeu plus modernes qui se concentrent principalement ou seulement sur des notes simples propres. Je suis personnellement venu à penser à l'harmonica comme un médicore instrument "de notes simples et propres".

PR > Je n'ai pas vraiment de souvenir de pédales d'effet avec toi; tout semble provenir de tes mains, de ta gorge, de la façon dont tu tiens le micro, des techniques comme le jeu d'accords, le "tongue blocking"... Penses-tu que le "tongue blocking" est très important pour avoir un bon son? Mais aussi les exemples que j'ai mentionnés dans ma question?
JF > Tu as tout à fait raison dans tout ce que tu dis. Le "tongue blocking" facilite l'exploitation et le jeu des forces inhérentes à l'harmonica. Tu peux plus facilement et sans effort basculer entre les notes, les divisions / octaves et les accords. Les notes simples propres ont tendance à être le plus petit son que fait l'harmonica et comme l'harmonica a tendance à ne pas rester aussi profondément dans la bouche, les mains ont aussi tendance à ne pas être aussi efficaces. C'est la conclusion à laquelle je suis parvenu après 30 ans de jeu. Peut-être que je suis juste trop paresseux pour transporter des boîtes d'effets

PR > Est-ce que tu joues en studio aussi pour les autres ? Aimerais-tu jouer plus en studio?
JF > Je suis généralement sufisamment occupé avec mes projets musicaux actuels et mon activité d'harmonica. Je n'ai pas l'habitude de me retrouver à la recherche d'autres projets.

PR > Selon toi, qu'est-ce qui peut pousser quelqu'un à faire un métier artistique ? Est-ce que musicien est une profession qui peut être choisie ou est-ce la musique qui choisi le musicien ?
JF > Je ne sais pas. Il semble que les deux cas me sont arrivés. Je suis juste très heureux d'être toujours aussi satisfait et heureux d'écrire et de jouer de la musique.

PR > Les gens sont souvent tentés de classer ou de confiner les musiciens dans des styles. Est-ce que tu penses que c'est le cas pour toi?
JF > Je pense qu'il est plus facile pour la plupart des gens de donner un sens à la musique quand elle est arrangée en styles. Je trouve que j'aime personnellement la plupart des styles de musique et j'essaie d'être le meilleur représentant que je puisse être pour les styles de musique "American Roots"

PR > Excepté Eric Noden as tu joué avec d'autres groupes ?
JF > Certainement. J'ai joué avec un groupe local appelé "Carl Davis Band" pendant quelques années et un duo appelé "On the Mainline"

PR> Comment vous-êtes vous rencontrés avec Eric Noden ?

JF > Eric Noden et moi nous sommes rencontrés peu de temps après son emménagement et le début de son enseignement à
la "Old Town School of Folk Music" à Chicago au milieu des années 1990.
On the mainline
"On the Main Line": Joe avec Anita Miller

PR > Depuis combien d'années jouez-vous ensemble maintenant  ?
JF > Depuis début 2003, nous jouons régulièrement.

PR > Tu collectionnes les harmonicas ? Si oui as-tu une préférence dans tes recherches pour ta collection ?
JF > Je collectionne les harmonicas diatonique précoces, et surtout les premiers Marine Band's. Je trouve habituellement quelque chose d'intéressant à ajouter à ma collection environ une fois par an.

PR> Penses-tu que si l'univers de l'harmonica était beaucoup mieux connu, l'instrument aurait le même intérêt?
JF > Je ne suis pas sûr. Il me semble que les gens sont attirés pour diverses raisons. Je pense le plus parce qu'ils ont entendu quelque chose qui les a saisis émotionnellement et ils veulent essayer de le reproduire. Beaucoup parce que c'est très abordable. Je crois que beaucoup sont frustrés et abandonnent en raison des difficultés d'apprentissage d'un instrument sans coordination main / œil et visuels impliqués.

PR > Outre la musique, l'harmonica, tu as des passions, des activités favorites que tu aimerais faire ?
JF > La plupart de mes intérêts au cours des 25 dernières années ont été de comprendre et d'enseigner le rôle de l'harmonica diatonique dans les styles musicaux américains. Maintenant, je m'intéresse de plus en plus à la cuisine et à la magie.

PR > Joe, beaucoup de gens pensent que tu es déjà un magicien , pour plusieurs raisons (Les prochains entretiens en seront autant d'illustrations). Peux-être pourrais-tu enseigner l'harmonica à quelques musiciens qui t'apprendraient des tours en retour. C'est peut-être le cas ? (C'est arrivé à Benjamin Tremblay Carpentier au Québec)
JF > Tout est possible en effet
.

PR > Tu cuisines ? Si oui, c'est récent ?
JF > Mon intérêt pour la cuisine est une chose qui grandit graduellement. Je vois des parallèles étonnants avec la cuisine et la musique. J'aime faire des comparaisons souvent quand j'enseigne, car les gens peuvent souvent se rapporter beaucoup plus facilement aux concepts de musique quand on les compare à la cuisine et à la nourriture.

PR > As tu des projets en cours ? Pas nécessairement liés à l'harmonica ?...
JF > Rien ne vient à l'esprit.

PR > Merci beaucoup Joe ! Comme conclusion pour ce tout premier entretien avec toi, je n'ai pas pu résister à partager cette petite vidéo que j'ai trouvée sur ta chaine YouTube  "Filisko's Harmonica Method & Instruction" ...

Partage Facebook
Partage Twitter
Partage Google+
Retour Accueil