Google-Translate-French to English Google-Translate-French to German Google-Translate-French to Italian Google-Translate-French to Spanish Google-Translate-French to Japanese Google-Translate-French to Korean Google-Translate-French to Russian Google-Translate-French to Hungarian Google-Translate-French to Portugal Google-Translate-French to Swedish Google-Translate-French to Danish Google-Translate-French to Greek Google-Translate-French to Dutch Google-Translate-French to Romanian Google-Translate-French to Chinese (Simplified)
Mountain Men - Barefoot  Iano, Mat et Damien ...

Mountain Men, marchent de plus en plus fort... Je me souviens encore de ce jour où j'ai rencontré Barefoot Iano, à une soirée du festival Grésiblues. Juillet 2004: J'étais stagiaire harmoniciste. Je lui avais dit que j'adorais les musiques traditionnelles celtiques, québécoises, on ne se connaissait pas. Je crois que c'est Marc Appert qui me l'a présenté, c'était son prof d'harmo sur Grenoble...

Alors que je ne m'y attendais pas, voilà Iano qui débarque le lendemain au Lycée agricole où se passait le stage du festival, pieds nus comme d'habitude, avec un classeur sous le bras et des dizaines de tablatures de ces musiques. Iano c'est ça! Authentique... On est de suite devenu copains...
L'année d'après il m'annonce qu'il vient jouer au club Drouot que Philippe Grancher venait de rouvrir... Naturellement je vais voir Ian jouer, et ce même soir il était venu accompagné avec un grand gars, aussi grand et baraqué que les montagnes qu'il habitait (Les Chartreuses). Non je n’exagère pas moua môssieur, la sardine du port de Marseille n'avait qu'a bien se tenir! Il y avait aussi un journaliste dans la salle que Ian m'avait présenté. En fait Ian se doutait visiblement de la réaction de l'audience quand il inviterait Mat sur deux ou trois morceaux...
J'ai filmé quelques une de ces minutes, précieuses pour moi. Je ne partagerais qu’avec Iano et Mat...Les Mountain men. Ils venaient de se rencontrer à la "soupe au choux" à Grenoble, lors d'un concert de Iano où ce dernier avait bien voulu prêter sa guitare à Mat. Bien lui en a pris... Aujourd'hui je ne suis pas peu fier de voir leur parcours avec leur fidèle compagnon et Ingénieur du son (même si de base ils l'ont très bon...Damien est aussi un magicien). Grâce à ces deux là j'ai vécu de supers moments vraiment mémorables, plus que les concerts.  Parmi mes meilleurs souvenir de concerts, il y a ces 80000 personnes qui se lèvent de joie au stade de France sur le solo de Greg Zlap, et l'instant où le silence complet s'est fait dans la salle du tremplin blues sur Seine où Mat et Iano ont raflé tous les prix en 2006; car j'étais aussi là quand ils ont remporté blues sur scène. Fallait le vivre! Les seuls capable de faire pleurer de bonheur le gros dure tatoué en cuir et chaînes avec la Harley en moins de vingt minutes; mais seuls ceux qui y étaient sauront apprécier la phrase précédente...T'aing quand on est capable de faire ça en étant musicien, qu'on a réussi à faire passer l'indescriptible...c'est tout de même quelque part qu'on mérite le succès et le soutien indéfectible de tous...

Iano est l'un de mes rares et plus forts soutiens pour les prémices de l'agenda événementiel d'harmonica en Francophonie dont l'onglet ci-dessous n'est que l'étude de faisabilité si on veut (la suite sera son prolongement) ... Si j'arrive à le mondialiser, à unir les harmonicistes et organisateurs autour de la planète autour de cet agenda qui vous appartient, qui fait disparaître les villes aux yeux des campagnes, rendent tout lieu vivant aux yeux de tous...Si j'y arrive c'est aussi grâce à ces soutiens...
Iano et Mat ont fait pas mal d'entretiens sur les télés, dans les journaux. Mais moi j'aimerais bien un jour faire un article comme je sais les faire, dans le genre entretien avec eux. C'est ma faute si ça n'est toujours pas fait...J'attends...
Toujours est il, la semaine passé je suis retourné les voir à Vauréal où ils jouaient. Ils nous ont appris qu'ils étaient déjà sur l'écriture de nouveaux morceaux pour un 6ème album à venir, et ils nous en ont joué un déjà prêt... Je suis super content de voir qu'ils ne sont pas à cours d'idée et qu'un très long avenir leur est promis, et nous de plaisirs !
Le morceau qui suit est un titre du dernier album... On y voit aussi Iano dans un jeu de scène qui colle bien au titre, et bien en valeur aussi. Faut dire aussi que leurs personnages sont vraiment biens. Je trouve que tout ce qu'ils font respire l'authenticité, et ça le publique le ressent. Et forcément Mr Mat, sa voix, son toucher de guitare, les expressions de ces deux copains qui font aussi le bonheur des photographes.
Ah! Et qui était le journaliste rencontré au club Drouot ? Claude Dannic ! Les amateurs de blues le connaissent forcément...Claude c'est aussi une encyclopédie à lui seul dans le domaine...

Et voilà comment en voulant juste partager une vidéo, pour annoncer qu'il y a une suite en préparation, je vous sors un article ...


Partage Facebook
Partage Twitter
Partage Google+