Google-Translate-French to English Google-Translate-French to German Google-Translate-French to Italian Google-Translate-French to Spanish Google-Translate-French to Japanese Google-Translate-French to Korean Google-Translate-French to Russian Google-Translate-French to Hungarian Google-Translate-French to Portugal Google-Translate-French to Swedish Google-Translate-French to Danish Google-Translate-French to Greek Google-Translate-French to Dutch Google-Translate-French to Romanian Google-Translate-French to Chinese (Simplified)
Compte rendu du Festival NHL de Bristol 2012

Bristol, plus on y va, plus on veut y retourner…

BristolNHL2012 1Cette année, je me suis retrouvé face à un cruel dilemme; La faute à un certain isolement de ceux qui travaillent durement pour les autres, souvent plus critiqués par les YAVAISKA qu’aidés... Au passage, concernant celui qui a sauvé H2F, en acceptant de devenir président, et son bureau: Je suis persuadé que ceux qui aiment vraiment l’harmonica préfèrent aider Daniel et le bureau avec bienveillance, et patience plutôt que de le critiquer de manière non constructive… Les autres viennent sûrement de tourner la page pour passer à un autre article

Le défaut d’informations est souvent le résultat d’un réseau de connaissances insuffisamment développé. Forcément j'en arrive à prendre un peu tout cela très à cœur, car je possède des clefs à tout cela. Je bouge depuis plus de dix ans, et développe mon réseau; j’avais promis de retourner à Bristol avant la décision de la date de Harmoliège… Je me suis mordu les doigts d’avoir raté Harmoliège, la rencontre entre Thierry Crommen et Paul Lassey, Antonio Serrano etc… Mais, finalement, j'ai été bien consolé par cette nouvelle édition de NHL à Bristol… et cet accueil qui m'est toujours réservé au Royaume-uni !... Là-bas je ne suis pas un envahisseur français, je suis un cousin de la famille des harmonicistes… J’en reviens avec toujours plus de contacts, mais pas spécialement recherchés, de vrais contacts amicaux… Jean Labre serait le mieux placé pour vous expliquer où je veux en venir… Charge à moi de savoir faire comprendre que mon rôle d’entremetteur est certainement insuffisamment sollicité; j’aimerais qu’il soit le vôtre, au service des amoureux de l’harmonica.... A deux reprises en 2012/2013 la même erreur s’est produite: Planifier un festival international d’harmonicas le même week-end que celui choisi traditionnellement depuis des années par un autre festival International… Au premier coup, j’ai peiné à réconcilier deux partis; au second, j’ai perdu patience et pris un peu le chemin du clash; quitte à tout laisser tomber et prendre ma mandoline une bonne fois pour toute… Heureusement, la sagesse a repris le dessus... Forcément c’est plus de nature à diviser qu’à rassembler quand on veut aller aux deux festivals, et que l'on a la frustration de devoir faire un choix… Ce qui me rassure, c'est que Daniel veut rassembler, Ben Hewlett qui est son nouvel équivalant au Royaume-uni veut faire connaissance. Au Royaume-Uni, ils trouvent que l'on est plus dynamique qu'eux, mais eux sont bien plus ouverts et tolérants que nous en réalité… Je sens poindre un besoin réel de savoir qui est qui et veut faire quoi pour les autres, de son propre chef… C’est positif... On ne m’a rien demandé, mais je suis là, si ça peut aider

Alors Bristol ? Cette année les artistes à l’honneur BristolNHL2012 3au grand concert du samedi étaient : Des Nord-coréens encadrés par Isabella Krapf, Pip Murphy (Ir), Jacob Venndt (Dk), Joan Pau Cumellas (qui organise le stage de Roses tous les ans avec Greg Szlap.) et Miguel Talavera (Catalogne), Phillip Henry et Hanna Martin (ma découverte de l'année) (GB), Joe Filisko et Eric Noden (USA), Eddie Ong (GB).  Les classes de maître étaient aussi tenues à la fois par ces artistes et Jim Hughes, Ben Bouman et Viola Barend (Pays-Bas), Steve Jennings, Keith Parker, Hugh Barnett, Brendan Power…

Les sujets allaient de la musique traditionnelle irlandaise au bluegrass et Blues, du chromatique au diatonique en passant par les harmonicas d’accords, d’outils d'aide au travail de l'instrument et du son, tels que ceux qui sont proposés sur Internet. Les classes de maître présentaient d'excellents programmes pour téléphones mobiles avec ou sans accès Internet (accordeurs, outils de dictée solfège etc...). Brendan Power a montré la puissance des boucles électronique dans le jeu musical: Par exemple comment se jouer sa propre grille d'accord, puis la laisser tourner en boucle pour permettre pour improviser dessus. Les utilisateurs d'Internet trouveront un exemple Ici  

 La seconde classe de maître de Joe Filisko (country blues harmonica) a eu tellement de succès qu’on a du tous bouger dans la grande salle de plus de 200 places qui était bien remplie… De tous les festivals que je fréquente c’est de loin celui qui propose le plus de classes de maître, tellement que trois classes se passent en parallèle à chaque heure tout au long du week-end. Mais certaines ayant lieu tous les ans, …c’est une façon de se rattraper…Le tout  pour un prix dérisoire d’environ 25£ pour les membres NHL.

 

BristolNHL2012 5Les moyens de ce festival sont ridicules en regard de ceux qu’on arrive (tant bien que mal) à obtenir en France… Mais le résultat est impressionnant ; je dirais optimisé, « Au TOP » ! La NHL est un organisme caritatif, et pour l’occasion une vente aux enchères d’objets tournant autour de l’harmonica a eu lieu dans une ambiance que je qualifie de décontractée… Vraiment sympa !

Le grand concert a débuté par la performance d’un sextet d’harmonicistes nord-coréens, qui jouaient ensemble depuis un an et quatre mois. Extraordinaire ! J’ai beaucoup pensé à la majorité des membres de la NHL, qui pour beaucoup ont connu les années fastes. Même les anciens Britanniques étaient unanimes: Incroyable ! Je n’ai pas manqué de remarquer deux détails : L’un d’eux monté sur scène avec son gros anorak pour chauffer son polyphonia … Les autres mettant la tirette en bouche et soufflant pour chauffer aussi le mécanisme. Ils étaient filmés par un cameraman autrichien, accompagné par Isabella Krapf, leur professeur à l’occasion d’un reportage retraçant leur parcours. Ils devaient prendre un avion juste après leur concert, juste après avoir reçu des médailles de la part des Britanniques. La récompense la plus commentée et applaudie fut cependant celle, bien méritée, remise à Roger Trobridge. Roger venait de passer la main, après 12 années pleines à la tête de la « National Harmonica League » à l’assemblée générale de la veille. La récompense était une très belle boîte en bois contenant un des tous premiers Harmonicas Seydel 1848 avec anches en inox ! L’un des touts premier du genre dont la série fût limité à 160 exemplaires… Sur la plaque, on pouvait lire gravé «For Dr Roger Trobridge in recognition of his long and sterling service to the national Harmonica League and grateful thanks from the committee and Membership that he never played the harmonica in public » : Pour Dr Roger Trobridge en reconnaissance de son long service et valeureux pour la National Harmonica League et en remerciements reconnaissants du comité et des membres du fait qu'il n’ait jamais joué de l'harmonica en public. Comme quoi l’humour anglais est à la fois excellent et solide…

Immédiatement, Steve Jennings, qui était actif à la NHL et fut en charge de son magazine « Harmonica World » pendant 10ans dès 1988, est monté sur scène pour témoigner à quel point Roger a merveilleusement servi une association qu’il laisse à la charge de Ben Hewlett et de son nouveau bureau en excellente santé. Grosse pression pour Ben. Mais Roger reste actif, en conservant la charge de l’édition du magazine (au moins ) !...

BristolNHL2012 7Il est très difficile d’indiquer quels ont été les moments les plus forts du concert de l’édition 2012. Sans parti pris, je crois que la grosse surprise pour les Britanniques a été le passage de Joan Pau Cumellas, qui très humble et impressionné en classe de maître quelques heures plus tôt, à explosé sur scène pour leur plus grand bonheur... Quant à savoir si le nombre de Britanniques venus vers moi manifester leur enthousiasme était lié au fait que Joan Pau soit un copain; je crois sincèrement qu’ils ont adoré, vraiment !... Mais le duo Phillip Henri et Hanna Martin a été ma plus grosse et belle découverte de l’année : L’un des meilleurs joueurs de guitare slide du royaume unis, très bon harmoniciste « beatboxer» et sa compagne violoniste Hanna qui chante telle une fée… En imaginant qu’un jour vous ayez l’occasion de les voir en France, ne ratez surtout pas ce bonheur !…   

Je me dois de parler de Joe Filisko et Eric Noden qui ont inauguré le festival en se baladant au milieu de la grande salle de concert, peuplée d’harmonicistes de tous niveaux, pour la plupart timide… Ils n’auraient osé participer au bœuf si Joe n’avait pas décidé d’emblée de jouer dans la salle, et venant à leur rencontre… On sait ce que représente Joe pour la communauté mondiale; imaginez le bonheur de tous ces passionnés le voyant toujours aussi humble, se mettre à leur niveau et venir les encourager… Le plus jeune devait avoir 12 ans à peine, débutant mais chaleureusement applaudi.  

Encore une année très réussie... Toujours plus surprenante que l’année précédente ! Excellent ! Et j’y retournerai en 2013 : Une année très chargée pour le bonheur de qui veut et peut se déplacer à la rencontre des autres !… J’espère encore voire des Britanniques au festival « Harmonicas sur Cher » à St Aignan cette année, notamment parmi ceux qui m’en ont manifesté le souhait à Bristol encore cette année. Ca manque de Français à Bristol

Voici l'exceptionnel montage vidéo réalisé par Roger Trobridge, qui vous fera sentir le sérieux de ce formidable événement (ça vaut le coup de s'y attarder)... Bravo Roger ! PatchworkNHL2012 2PatchworkNHL2012Pour conclure l'article j'ajouterai une citation, qui symbolise mon intérêt pour les relations avec nos "Frères d'harmonica" du Royaume Unis...mais que j'étendrai volontier avec les représentants d'autres pays; pour des échanges toujours plus riches !...

«La tradition latine est à la tradition anglo-saxonne ce que l’huile est au vinaigre. Il faut les deux pour faire la sauce, sinon, la salade est mal assaisonnée »: Reine Elisabeth II le 9 Juin 1992 à un dîner de gala à Paris.

Partage Facebook
Partage Twitter
Partage Google+