Albert Raisner: Une étoile de plus dans le ciel...

RaisnerAlbert Raisner, qui symbolisait pour moi la grande époque de l'harmonica avant les années 1970 s'est éteint samedi 1er Janvier 2011 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) des suites d'une pneumopathie à l'âge de 88 ans comme vient de l'annoncer son fils Rémy Raisner ce soir Lundi à l'AFP...

Né à Paris le 30 septembre 1922, cet harmoniciste était le "leader" dans les années 50 du Trio Raisner avec lequel il a connu un assez grand succès sur scène, à la radio et dans plusieurs films. Il fût aussi très populaire en tant que l'un des tous premier animateur Radio du "Jeu des 1000 francs" puis au travers de la célèbre émission "Age ten dre et tête de bois" dans laquelle il utilisait assez souvent son harmonica.

1211686 photo-1294075910619-1-0

Triste nouvelle pour nous autre harmonicistes, mais aussi pour tous ceux qui l'aimaient... J'ai  une pensée pour ses proches et quelques copains harmonicistes qui le fréquentaient encore il y a peu. On va dire qu'une nouvelle étoile brille en plus dans le ciel depuis samedi...

On va garder de belles images de ce grand monsieur que je n'ai jamais eu le bonheur de rencontrer en vrai (j'aurais bien aimé) et que j'ai toujours vu souriant avec une gaîté dans le jeu communicative...

ALBERT RAISNER ET SON HARMONICA
 
Le trio RAISNER

 

Vous trouvez aussi des informations sur Albert Raisner ici :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Raisner

Petit diaporama au son et images de Albert Raisner

Une cérémonie aura lieu où nous sommes conviés à nous recueillir
MERCREDI 12 JANVIER à 10H30

à  L'Eglise Réformée de l'Annonciation
19 rue Cortambert
Paris 16e 
Métro "Rue de la Pompe".

La famille demande que fleurs et couronnes soient remplacées par un chèque à l'ordre de l'UNICEF

Quelques trésors de Vidéos que vous pouvez obtenir via le site de L'INA qui conserve des trésors... Dommage si ces trésors devaient rester indéfiniment sur quelque disque dur, ou sur quelques rayonnages dans la poussière des archives...Ce serait sans doute équivalent à une seconde mort des artistes... Visitez donc le site de l'INA

Partage Facebook
Partage Twitter
Partage Google+